ALGER- L’inscription de nombreux citoyens sur les listes électorales en ligne lors de la dernière révision exceptionnelle dénote une maîtrise des nouvelles technologies, a estimé jeudi à Alger le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, soulignant que le recours au vote électronique à l’avenir “n’est pas exclu”.

En marge de l’installation de la commission indépendante de contrôle des financements des comptes de campagne électorale, M. Charfi a précisé que les premières données “montrent que les citoyens se sont inscrits en ligne lors de la dernière révision exceptionnelle des listes électorales” en prévision des élections législatives de juin prochain, ce qui dénote une maîtrise des nouvelles technologies”. Aussi, a-t-il dit, “le recours au vote électronique à l’avenir n’est pas exclu”.

L’ANIE a “des moyens humains exceptionnels maîtrisant les nouvelles technologiques” à même de le concrétiser, a-t-il ajouté.

Le président de l’ANIE a, par ailleurs, fait état du retrait de 2.500 formulaires de candidature par des partis politiques et des candidats indépendants, ce qui présage, a-t-il dit, d’une compétition électorale “qualitative”.

Rappelant que la loi organique portant régime électoral fixe le dernier délai de l’opération à 50 jours avant le scrutin, il a exclu toute prorogation du délai.

Le bilan de la révision exceptionnelle des listes électorales pour les législatives du 12 juin sera annoncé officiellement samedi prochain, a fait savoir le président de l’ANIE.

Concernant la commission de contrôle des financements des comptes de campagne électorale pour les législatives, M. Charfi a affirmé qu’il s’agissait d’un “nouvel acquis” qui renforcera la démarche visant à “assurer la régularité et la crédibilité de l’opération électorale”.

Partager cet Article!

DERNIERS COMMUNIQUES

NEWS ALGERIE