ALGER – La mission du nouveau Gouvernement, dont la composante a été annoncée mercredi, semble être économique par excellence du fait que le secteur des Finances sera dirigé par le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, lui même.

Selon la liste des membres du Gouvernement annoncée par le porte-parole de la Présidence de la République par intérim, Samir Aggoune, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a chargé M. Benabderrahmane, qu’il a nommé dernièrement Premier ministre, du secteur des Finances.

Cette liste comporte aussi le nom du diplomate Ramtane Lamamra, qui signe son retour à la tête du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale établie à l’étranger.

Concernant les ministères de souveraineté, Kamal Beldjoud a été reconduit comme ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, alors que le secteur de la Justice est désormais dirigé par l’ancien premier président de la Cour suprême, Abderrachid Tebbi, nommé ministre de la Justice, garde des Sceaux.

Quinze ministres ont été reconduits dans ce nouveau Gouvernement, comme le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi, la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouthar Krikou, et le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, dont le portefeuille se limitera désormais à la santé, sans plus.

Le ministre de la Communication, Ammar Belhimer, a été reconduit mais sans la tâche de porte-parole du Gouvernement.

Le nombre des ministres délégués a été réduit de cinq, à seulement deux, à savoir le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la Micro Entreprise, Nassim Dhiafat, et le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l’économie de la connaissance et des startups,  Yacine El-Mahdi Walid.

La représentation féminine au sein du nouveau Gouvernement comporte quatre noms, en l’occurrence Kaouthar Krikou, ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Wafa Chaâlal, ministre de la Culture et des Arts, Basma Azouar, ministre des Relations avec le Parlement, et Samia Moualfi, ministre de l’Environnement.

Enfin, des départements ministériels ont changé d’appellation comme le ministère de la Santé, le ministère des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique, une préoccupation de l’heure, et le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations.

“APS”

Partager cet Article!

DERNIERS COMMUNIQUES

NEWS ALGERIE