Mot Du Ministre

L’adoption, par l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies, en septembre 2015, des Objectifs de Développement Durable est venue appuyer et consolider la démarche initiée, quinze années plus tôt, par les Chefs d’Etat et de Gouvernement, lors du Sommet du millénaire, en faveur des objectifs du millénaire pour
le développement.
S’ajoutant à la Conférence sur le financement du développement à Addis-Abeba et à celle sur le Changement climatique (COP 21) qui ont eu lieu cette même année 2015, la détermination, par l’ONU, de
nouveaux objectifs à atteindre à l’horizon 2030 pour une nette amélioration des conditions de vie de la
majeure partie de l’humanité, constitue une approche rénovée de l’appréhension de la problématique du
développement au moyen d’une refonte de la Gouvernance mondiale.
L’Agenda 2030 est l’option choisie pour faire évoluer le monde vers un idéal de Paix, de Prospérité, de Bien
être, de Bonne Gouvernance et de Solidarité Internationale tout en veillant à la Préservation de notre espace vital : « la planète Terre » et pour « ne laisser personne pour compte ».
S’inspirant exclusivement du principe du droit au développement, l’approche est noble et louable. L’agenda est, toutefois, livré sans mode d’emploi. Chaque pays devra trouver sa propre voie pour en réaliser les
objectifs en fonction de son niveau de développement, de ses priorités et du contexte dans lequel il évolue.
La mise en œuvre de l’agenda 2030 exigera un investissement financier considérable. Les pays en développement seront, à l’évidence, confrontés à de grandes difficultés pour mobiliser les moyens nécessaires,
par manque de ressources propres mais également parce qu’en raison de leur niveau de développement, ils
devront fatalement consentir plus d’efforts pour atteindre les objectifs.
C’est précisément à ce niveau que la solidarité internationale doit, plus que jamais, être mise à contribution
pour réduire les inégalités flagrantes et corriger les écarts en matière de développement dont les origines
sont, souvent, le produit de l’histoire. Il ne s’agit pas seulement d’un devoir de solidarité mais de l’avenir de
la paix et de la sécurité pour tous.
Rapport National Volontaire Algérie 2019
Energie propre et d’un coût abordable
Institutions efficaces
Egalité entre les sexes Eau propre et assainissement
Croissance économique consommation et Production responsables
Education de qualité
Vie aquatique Partenariats
Objectifs
Justice
Industrie innovation et infrastructures Inégalités réduites Villes et communautés durables
Vie terrestre
Pas de pauvreté
Paix
Faim zéroBonne santé et bien-être
Lutte contre les changements climatiques
Rapport National Volontaire Algérie 2019
Energie propre et d’un coût abordable
Institutions efficaces
Egalité entre les sexes Eau propre et assainissement
Croissance économique consommation et Production responsables
Education de qualité
Vie aquatique Partenariats
Objectifs
Justice
Industrie innovation et infrastructures Inégalités réduites Villes et communautés durables
Vie terrestre
Pas de pauvreté
Paix
Faim zéroBonne santé et bien-être
Lutte contre les changements climatiques
L’Algérie est pleinement engagée dans la réalisation de ces objectifs. Toutes ses institutions et autres parties prenantes ont opéré leur mue pour se projeter à l’horizon 2030. Nombre de résultats encourageants
ont été observés, voire précocement atteints dans certains domaines. Beaucoup d’autres domaines, de par
leur nouveauté, restent, toutefois, inexplorés et font déjà l’objet d’une attention soutenue par le Gouvernement.
Au-delà de l’effort d’aménagement et de développement de son territoire national, l’Algérie a toujours
accordé une place centrale à la coopération internationale en général et à la coopération Sud-Sud en particulier. Cette dernière a toujours été appréhendée comme un vecteur d’amitié et de solidarité entre les
peuples et d’outil de promotion de la paix entre les États.
L’adoption des ODD constitue la nouvelle feuille de route des Nations Unies pour le développement. Elle
tire sa légitimité de l’expérience accumulée et des espoirs qu’une coopération internationale rénovée autorise.
Fidèle à son engagement en faveur de la coopération internationale pour le développement et la promotion de relations amicales entre les nations, l’Algérie apportera toute sa contribution à la mise en œuvre et
au succès de cette nouvelle approche.
M. Sabri Boukadoum
Ministre des Affaires Etrangères

Télécharger Rapport National Volontaire 2019

DERNIÈRES NEWS

Join Over 500,000 Students Enjoying Avada Education Now

Become Part of Avada University to Further Your Career.